Articles

Une piste d’explication psychanalytique …

 

File dans ta chambre” … cette phrase vous rappelle quelque chose ?

Pourquoi serait-elle liée à la crainte du confinement ?

Car elle reste ancrée dans votre inconscient et que le souvenir de ce moment n’a rien d’une partie de plaisir, explication.

 

“Dans la théorie psychanalytique, nous admettons sans hésiter que le principe de plaisir règle automatiquement l’écoulement des processus psychique”[1]. Si, par opposition, le processus aboutit à un “déplaisir”, nous allons nous en préserver par des “mécanismes de défense”.

 

Le “refoulement” consiste à renvoyer du conscient – en prise avec le réel – vers l’inconscient – source de nos pulsions – une idée qui provoquerait du déplaisir en se confrontant à la réalité. Or, maintenir dans l’inconscient toutes ces pulsions qui ne demandent qu’à se libérer est consommateur d’énergie psychique.

 

Il arrive que l’une de ses pulsions “refoulées” se manifestent à l’occasion d’une situation semblable à celle qui à l’origine de son refoulement; c’est le “retour du refoulé” !

 

Vous me voyez venir, n’est-ce pas ?

 

“File dans ta chambre”, est une phrase à laquelle certain.e.s ont été confronté.e.s ou ont prononcé.e.s sans en envisager la portée. Associer sa chambre à un lieu de privation et d’isolement procure du déplaisir, ce déplaisir n’ayant pû s’exprimé, il a été refoulé.

 

En mars dernier lorsque le confinement a été prononcé, il a – alors – raisonné dans la mémoire de quelques un.e.s comme une nouvelle privation associée à un isolement et réveillé le ressenti désagréable qu’avait provoqué cette mise à l’écart imposée par l’autorité qui régissait leur.e.s vies de l’époque.

 

Sauf qu’en mars 2020, le déplaisir s’est associé à une haine de l’autorité répressive et à pousser certain.e.s à braver les interdits pour gagner en liberté de mouvement.

 

CQFD.

 

 

Le travail psychanalytique permet un voyage à la rencontre de l’enfant que vous avez été pour comprendre vos réactions par rapport à votre environnement d’aujourd’hui.

Il vous guide – par le biais la verbalisation et de l’association libre – vers un mieux être, en prenant conscience de l’origine de vos difficultés dans les évènements de votre vie.

[1] “Au delà du principe de plaisir” – Sigmund Freud